Presse

 

Myriam diabétique et quatre fois maman allaitante
 

Voici l'histoire de mes trois allaitements :

J'ai allaité Anna complètement jusqu'a 3 mois puis jusqu'à 6 mois et c'est à cet age qu'est apparu l'ezema,il faut dire qu'il y a 19 ans la diversification alimentaire commençait à 3 mois et que le bib avec de la farine m'avait été conseillé pour qu'elle fasse ses nuits, chose qu'elle n'a pas fait avant 4 ans ! Ceci dit , c'est la seule qui est née à terme et pour qui l'allaitement a commence à la maternité.

Déborah est née 3 semaines avant terme avec un accouchement déclenché ; j'avais un diabète gestationnel. Elle a été en pédiatrie 2 jours puis en couveuse pour ictère, c'etait il y a 17 ans, autant dire que le début de l'allaitement a été mis a mal. Solution proposé tirer le lait avec un appareil en location assorti d'un joyeux"débrouillez-vous" conséquence logique nous avons perdu une bataille mais pas la guerre !

Pour Claire, des la première minute de ma grossesse j'ai dit à qui voulait l'entendre, les concernés lever la main ; que je voulais  l'allaiter et ce même si je suis devenue diabétique insulino-dépendante. Même si Claire sera en pédiatrie (protocole oblige), même si... Claire est née 3 semaines avant, accouchement déclenché, c'est devenu une mauvaise habitude j'en convient ! Lors de la première mise au sein, elle n'y arrive pas, elle est trop endormie et elle part en pédiatrie. Le lendemain je me précipite dans son service, autant qu'il m'est possible de le faire, et je découvre qu'elle a eu son 1er bib alors que je ne voulais pas, depuis je monte en pédiatrie toute les 3 heures ou presque pendant 2 jours pour tenter l'allaitement qui se finit par un bib qu'elle boit goûlument. A la maternité plus personne n'y croit et je déprime honteusement "quand même ton bébé va bien ! ...pour une mère diabétique.
De retour à la maison, je loue un appareil électrique qui ne marche pas, j'achète un tire lait manuel et dans la boite je découvre un petit papier vert avec les coordonnées de la leche ligue, que je ne connais pas. J'hésite et finalement je téléphone,Claire a maintenant 15 jours et autant de bib. L'aimable monitrice met un nom sur notre problème : confusion sein/tétine, du coup je reprend confiance et muni de ses précieux conseils je vais apprendre à Claire à téter le sein et plus de bib, c'est long et difficile. Par précaution je fais surveiller son poid et au bout d'un mois victoire ! Nous avons réussi elle ne s'arrêtera qu'à 30 mois. Je me dis qu'avec ce vécu je reussirais à coup sur l'allaitement de mon 4è et dernier bébé, je sais tout ! Il ne peut plus rien nous arriver, n'est ce pas ! Je prends tout de même le temps de montrer mon allaitement à la maternité sceptique... Claire à maintenant 5 ans.

Pour Dora la naissance est provoquée 3 semaine avant ça va de soi ! C'est l'accouchement le plus dur des 4 Dora est un gros bébé de 4Kg 120 et très endormie et moi je suis hébétée encore sous le coup de ce difficile accouchement. La 1ère mise au sein ne marche pas, mais cette fois la maternité permet que je garde Dora et la montée de lait se fait bien. Le service permet aux mères qui allaitent de donner du lait à la cuillère ou à la tasse pour ne pas donner de bib. C'est pour cela que j'ai choisi cette maternité et ceci pendant 4 jours temps nécessaire aux bébés pour savoir téter au sein sauf Dora ! Qui dort trop et tète mal. On me dit qu'elle est hypotonique, c'est grave docteur ! Je finis par prendre des téterelles. Retour à la maison, Dora a du mal à rependre son poids de naissance, mais au bout d'un mois tout rentre dans l'ordre, plus de téterelles et elle a un bon poids. Mais voilà c'est moi qui tombe très malade il faudra 15 jours pour découvrir que c'est une infection qui croît suite à mon accouchement, donc hôpital pour être opérée. Il faut enlever les 2 trompes. 1 mois de bib que lui donne son papa là aussi les docteurs cherche à me dissuader de cette hypothétique allaitement mais c'est totalement impossible d'y renoncer. Pourtant mainteant, je sais la difficulté que suppose de remettre un allaitement en route et même les monitrice de la leche ligue ne peuvent me garantir une réussite dans cette épreuve. Malgré tout je retourne au combat et je lui réapprend à téter le sein. Heurensement elle n'a pas oublié. Mon courageux bébé, il faut ensuite provoquer le relactation et ensuite coordonner tout cela mais au bout d'1 mois difficile et avec l'aide de mon mari et mes filles aînées nous avons réussis et elle tètera jusqu'à 18 mois. Elle a aujourd'hui 2 ans
Voila maintenant je peux dire que j'ai gagné la guerre aux empêcheurs d'allaiter en rond J"ai réussi à allaiter mes filles. Ce qui m'a permit de le faire est la volonté et une foi inébranlable, mais cela n'aurait pas suffit. Ce qui a fait la différence c'est que des mères m'ont soutenue moralement quand j'en ai eu besoin et surtout elles m'ont permis de croire que s'était possible, merci milles fois!

Myriam