Presse

Alimentation infantile : l'ICP craint la pression de l'industrie
 

L'institut pour la protection des consommateurs (ICP) craint que le Codex Alimentarius - une organisation internationale habilitée à définir les normes relatives à l'information sur l'alimentation cède à la pression des multinationales de l'agroalimentaire sur la question de l'âge d'introduction des compléments alimentaires pour bébés. Le Codex Alimentarius tiendra sa prochaine réunion, à Berlin du 26 au 30 novembre et s'intéressera notamment à l'étiquetage des compléments alimentaires pour bébé.

A travers un courrier, l'ICP attire l'attention du gouvernement, notamment du ministre de l'Agriculture et de la Technologie alimentaire, sur l'âge autorisé pour l'introduction des compléments alimentaires pour les bébés. Cette organisation de consommateurs rappelle que l'industrie de l'alimentation pour bébés continue de faire pression auprès des organisations internationales pour que cet âge soit abaissé à quatre mois, alors que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande que l'âge d'introduction de ce type d'aliments ne soit pas inférieur à six mois, suite aux nombreuses études réalisées sur cette question.

L'ICP vient, dans son communiqué, rappeler qu'en mars dernier, des experts de l'OMS avaient confirmé, en se basant notamment sur les résultats de quelque 3 000 études, que seul l'allaitement exclusif pendant les six premiers mois de la vie d'un enfant permettait de prévenir sensiblement contre les maladies infectieuses ainsi que les gastro-entérites et, par conséquent, le nombre de cas de mortalité infantile. Se basant sur ces conclusions, l'OMS a adopté en mai la résolution 54.2 : " To strengthen activities and develop new approaches to protect, promote and support exclusive breastfeeding for six months as a global public health recommandation, taking into account the findings of the WHO expert consultation on the optimal duration of exclusive breastfeeding, and to provide safe and appropriate complementary foods, with continued breastfeeding, for up to two years of age or beyond, emphasising channels of social dissemination of these concepts in order to lead communities to adhere to these practices. "

Plus de soixante pays ont d'ores et déjà adopté des politiques pour encourager l'allaitement exclusif jusqu'à six mois. Aussi l'ICP ne souhaite pas que les lois du commerce viennent contredire et minorer ces décisions gouvernementales, invoquant la souveraineté de l'Etat sur son propre territoire. Une copie de ce communiqué a également été envoyée aux ministères de la Santé et des Droits de la Femme et de l'Enfant, au PNUD, à la délégation mauricienne de l'OMS et à l'Unicef.

Source : http://www.lemauricien.com/mauricien/011108/so.html#11