Presse


Quand on veut exprimer son lait

Chaque fois qu'une mère est séparée de son bébé, quelles que soient les raisons et la durée de cette séparation (bébé prématuré, bébé hospitalisé, reprise du travail, absences occasionnelles, etc.), elle peut souhaiter à juste titre qu'il continue à recevoir néanmoins la meilleure nourriture possible, à savoir son propre lait.

Elle devra alors tirer du lait qui lui sera donné pendant son absence. Cela permettra également d'éviter d'éventuels engorgements (en cas de longue absence) et, grâce à la stimulation procurée par le tire-lait ou l'extraction manuelle, d'entretenir la lactation.

Exprimer à la main

Tirer et donner le lait ne demande pas nécessairement un appareillage sophistiqué (1).
Chez des peuples n'ayant pas accès à la technologie occidentale, on peut encore voir des mères tirer du lait à la main, le recueillir dans le creux de leur paume, et le donner directement de leur main à la bouche d'un bébé trop faible pour téter efficacement : pas de tire-lait, pas de récipient, pas de biberon ni de tasse !
La technique d'extraction manuelle est sûrement la moins coûteuse et la plus facile à pratiquer partout, une fois passée la petite période d'apprentissage. La meilleure façon de l'apprendre est encore de pouvoir observer une autre mère en train de la pratiquer.

Les tire-lait

Mis à part le modèle en verre en forme de klaxon muni d'une poire en caoutchouc, qui est difficile à nettoyer, peu efficace et susceptible d'abîmer les bouts de sein car l'aspiration ne peut être réglée, à peu près tous les tire-lait sont efficaces, avec un peu de pratique. Le choix d'un modèle plutôt que d'un autre dépendra en fait des circonstances dans lesquelles on prévoit de l'utiliser (2).

Par exemple, si l'allaitement est retardé ou suspendu pendant des semaines (cas d'un bébé né très prématurément), pour établir puis maintenir une lactation suffisante, un tire-lait électrique automatique sera généralement le meilleur choix (3). Certains modèles (marques Medela et Ameda) permettent de tirer le lait des deux seins en même temps, ce qui divise par deux la durée de l'opération et semble augmenter la sécrétion de prolactine et en conséquence la quantité de lait obtenue.

Pour une utilisation ponctuelle ou pour emporter au travail, un tire-lait manuel ou un mini-électrique peut être le plus commode. Dans tous les cas, il est important de bien se renseigner et comparer. Par exemple, le mini-électrique Medela a 40 cycles-succion à la minute (un bébé a en moyenne un rythme de 50 succions à la minute), contre 2 cycles-succion à la minute pour les autres modèles ; c'est aussi le seul pouvant être utilisé sur secteur et pas seule-ment avec des piles (à la longue, ça revient cher, les piles...).
Le tire lait manuel s'achète en général, le tire lait électrique est remboursé par les caisses de maladie si il est prescrit par un médecin ou une sage femme.

Qu'on tire son lait à la main ou avec un tire-lait, les mêmes questions se posent : quand vaut-il mieux le faire ? Près ou loin d'une tétée ? Pendant combien de temps ? Combien de fois par jour ? Quelle quantité faut-il tirer ? Toutes questions qui appellent des réponses différentes, selon ce qu'on cherche à obtenir (2). Chaque mère, après s'être informée, finira par trouver la routine qui lui convient, étant donné son but et les contraintes qu'elle vit.
Il est quand même bon de savoir au préalable deux choses. D'une part, le sein est fait pour donner du lait à la bouche d'un bébé, pas à une machine. Il est donc normal que les premières fois, rien ne vienne, ou seulement quelques gouttes. Il ne faut pas s'inquiéter ; au bout de quelques fois, le lait jaillira aussi dans le tire-lait, et ce d'autant plus si l'on connaît quelques "trucs" pour aider au déclenchement du réflexe d'éjection : photo du bébé, musique relaxante... ou mieux : le bébé qui tète un sein pendant qu'on tire l'autre !

Toutes les femmes ne sont pas égales pour tirer leur lait : certaines arrivent à tirer un plein biberon en un temps record, d'autres n'arrivent péniblement à tirer que quelques dizaines de ml au bout d'une 1/2 heure.

Qu'est-ce que je peux faire pour tirer plus de lait ?
En premier lieu, il est utile de recommander à la mère de bien suivre les instructions fournies avec le tire-lait. Elle pourra avoir besoin de voir avec vous comment le monter ou l'utiliser. Quel que soit le type de tire-lait utilisé, la succion sera plus efficace si la mère humecte légèrement son sein : cela améliorera l'adhérence, et permettra de mieux faire le vide. Il est également important de commencer doucement, en augmentant la force de succion ensuite si nécessaire. Un massage doux des seins depuis la poitrine vers l'aréole, suivi d'une manipulation douce des mamelons entre le pouce et l'index se révèle efficace pour certaines mères.

Cela aidera la mère de savoir que le fait de tirer son lait, quelle que soit la méthode et l'appareil utilisés, demande un « coup de main » qui s'acquiert avec le temps, et que son efficacité augmentera avec la pratique. La mère doit entraîner son corps à déclencher le réflexe d'éjection quand elle tire son lait. Cet entraînement est tout autant psychique que physiologique : donner son lait à une machine ne représente pas la même chose que le donner à son bébé.

Le corps de la mère est programmé pour déclencher le réflexe d'éjection en réponse à certains stimuli : le corps du bébé contre le sien, ses pleurs, la succion du bébé... Quand la mère se prépare à tirer son lait, elle pourra mettre devant elle une photo de son bébé, un de ses petits vêtements, ou une écouter cassette sur laquelle elle a enregistré les cris de son bébé, pour aider au déclenchement du réflexe d'éjection. D'autres mères seront aidées par une cassette de relaxation, ou de musique douce. Il faudra souvent un certain temps pour que son corps s'habitue à donner son lait dans ces conditions.

Qu'elle tire son lait à la maison ou ailleurs, la mère devra trouver un endroit où elle peut se détendre et avoir un minimum d'intimité ; une pièce isolée, un bureau personnel... Il est important pour elle d'être détendue : le stress et la nervosité inhibent le réflexe d'éjection et diminuent la quantité de lait qu'elle pourra tirer.

Il faut compter environ 10 à 15 minutes d'extraction par sein (le temps nécessaire au bébé pour téter). Avec un tire-lait permettant de tirer le lait des deux côtés en même temps, cette durée sera raccourcie d'autant. Cela nécessite un tire-lait présentant deux embouts, ou deux tire-lait pouvant être utilisés d'une seule main (tire-lait électrique à piles, ou tire-lait manuel à gâchette).

Combien de lait devrais-je pouvoir tirer à chaque fois ?
L'efficacité de l'expression dépend de nombreux facteurs : temps écoulé depuis la dernière tétée, expérience de la mère, confort dont elle dispose pour ce faire, moment de la journée, importance de sa sécrétion lactée, état d'esprit de la mère... La quantité de lait obtenue pourra être très variable suivant ces facteurs, et suivant les mères.

Et si mon bébé est hospitalisé
La législation prévoit que le lait humain donné à un bébé passe d'abord par un lactarium. C'est valable aussi pour le lait qu'une mère donne à son propre enfant, et ce même s'il a déjà été mis au sein avant. C'est stupide, mais c'est comme ça. Certains services acceptent sans problème qu'une mère donne directement son lait pour son bébé, d'autres se planquent derrière les dispositions légales et ne veulent rien savoir.

Location de tire lait

Il paraît que l'on peut garder un tire lait électrique au bout d'1 an de location car le prix de vente est satisfait. Voici ce qu'Almafil m'a répondu il y a 3 mois :
Le tire lait est livré sous 48 heures à réception du courrier. La cpam effectue une prise en charge sur la base de 12,07 euros la semaine, nous facturons 12,07 euros et pas plus. Une ordonnance vous est nécessaire, gardez là pour la cpam.
Les accessoires nécessaires sont : double set de pompage prix 35,06 euros, remboursement partiel de la cpam et complémentaire.
Le tire lait est effectivement acquis dès lors que le montant de la période de location est équivalent au prix de l'appareil soit 436,54 euros."

Lorsque le prix de vente du tire lait est acquis c'est à vous de vous identifier car  nous ne contactons pas les mamans pour cela car nombreuses sont celles qui ne sont pas interessées par ce système. C'est donc à vous de vous identifier en envoyant un courrier : "merci de clôturer ma location et je souhaite garder l'appareil". Aucune publicité écrite ne peut être faite à ce propos car la cpam française n'est pas forcément obligée de rembourser dans un cas de session de matériel, je pratique cela dans un souci d'économie de frais de santé, mais c'est une idée "personnelle" et personne en France ne fait cela.


Petits mots de mamans
 

Un tire-lait électrique ne permet pas forcément de tirer plus qu'un manuel si on sait bien se servir du manuel : beaucoup de mamans utilisent le tire lait Isis d'Avent et tirent tout le lait qu'il faut. Moi, je suis un peu fainéante, j'ai essayé le manuel à piston de Medela mais j'ai préféré louer l'électrique parce deuxfois par jour ça m'aurait vite gonflée. 

Tirer le lait NE DOIT PAS abîmer les seins ni être douloureux. Il faut utiliser du bon matériel et pas les dinosaures de beaucoup de pharmacies, et l'utiliser correctement, voilà tout. 

En manuel, le Isis de Avent est le plus recommandé.

En électrique à louer, les marques Medela et Almafil sont les meilleures (le Kittett à éviter).

Moi , je loue un tire lait double pompage à Almafil et ça ne me coûte rien puisque si on a une ordonnance c'est remboursé par la sécu !
le double pompage va plus vite en tout cas ! http://www.almafil.com/

Le tire-lait Medela Symphonie est leur tout dernier modèle, avec programme informatique permettant de régler plein de choses (rythme, pression, etc, etc). Quant à savoir s'il est vraiment plus efficace que les modèles de medela existant déjà, difficile à dire, il n'y a pas d'études comparatives. Plusieurs études ont été publiées sur ce tire-lait, mais elles ne le comparaient pas à un autre modèle, elles comparaient l'efficacité de divers programmes d'expression.

C'est le dernier ne de chez Medela. Il est plus proche du rythme de tétée de bébé. Je ne sais pas si ça fait une grande différence. J'utilise le pump in style de Medela et c'est tip top.

Moi j'en suis très contente : c'est plus facile avec un électrique qu'un manuel (surtout pas à pomper en rythme à la main !) et le double set est particulièrement chouette (mon sein droit étant un peu + fainéant, j'aurais eu tendance à moins l'utiliser que l'autre pour aller plus vite ! alors que là, il est lui aussi stimulé, même s'il produit moins). Pour les quantités, il y a des hauts de des bas : 130 ml en général, 70ml au pire.

Le Kittett a très mauvaise réputation, au mieux inefficace, au pire douloureux. Il faut lui préférer les modèles suivants:
- en manuel, le Isis de Avant,
- en électrique à louer, Medela ou Almafil

En région parisienne, le mieux est de s'adresser à SOS Oxygène (01 45 79 16 00) qui loue des tire-lait Medela et livre à domicile. Le prix est de 15,24€ la semaine

Pour le prix , le lactina plus que j'utilise est facturé 60,96 euros par mois par ma pharmacie dont 12,68 qui restent à ma charge.

Il y a le Ameda Personnal Lactaline. j'en suis ravie : je l'ai utilisé depuis que je retravaille (mars) jusqu'en août et je tirai 400ml à 500ml en 1x15 minutes ou 2x10 min par jour. C'est remboursé par la sécu et au bout d'un moment (3 ou 4 trimestre de location) le tire lait t'appartient. Tu peux régler le rythme de succion et la force d'aspiration. J'ai dû changer les piles environ une fois par mois. Qui plus est je le trouve assez silencieux pour un tire lait électrique. J'ai juste dû racheter des bibs plus grands que ceux livrés avec pour éviter les transvasements de lait après les tirages.


J'avais loué le Kitett lorsque mon petit avait 1 mois 1/2. Je l'ai vite rendu à la pharmacie.

J'ai investi dans un tirelait MEDELA (double). Je recupere environ 1 litre de lait par jour. Ma fille a 6 mois 1/2.